Quand réaliser une opération coiffe des rotateurs ?

Les causes d’une rupture de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs se relie à 4 muscles de l’épaule : le petit rond, le sous scapulaire, le sous-épineux et le susépineux. Une rupture ou déchirure de la coiffe des rotateurs se produit souvent, notamment chez les sportifs tels que les basketteurs et les tennismans. Les ruptures peuvent être dégénératives ou bien traumatiques. Dans tous les cas, l’opération coiffe des rotateurs semble être la meilleure solution les traiter.

Rupture de la coiffe des rotateurs : causes et symptômes

Généralement, la rupture des tendons de la coiffe n’affecte pas les personnes de moins de 45 ans. Néanmoins, les gestes répétés ou prolongés avec les coudes décollés du corps peuvent engendrer la déchirure ou la rupture de la coiffe des rotateurs. En effet, la fatigue engendré par ces gestes entraîne un surmenage des tendons et provoque ainsi une rupture. On parle ici des gestes qu’on fait en nettoyant les vitres, en soulevant les haltères dans une salle de gym ou en jouant au tennis. Par ailleurs, les traumatismes peuvent également survenir à la suite d’une chute au niveau de l’épaule. Mais en principe, les troubles sont fréquents après 50 ans dans la mesure où les tendons se fragilisent au fil des années. On constate rapidement une rupture de la coiffe des rotateurs lorsqu’on ressent des douleurs au niveau de l’épaule. Il y a aussi une urgence quand on fait face à une perte de mobilité et de force de l’épaule. Dans ce cas, le médecin recommande souvent une opération coiffe des rotateurs.

Quand procéder à une opération de la coiffe des rotateurs ?

En cas de rupture de la coiffe des rotateurs, on ne procède pas immédiatement à une opération chirurgicale. Le médecin ausculte d’abord la gravité de la rupture et effectue divers examens médicaux. Le patient devra faire une radiographie ou une échographie. Mais on doit aussi parfois effectuer une IRM. L’objectif consiste à confirmer l’existence d’une rupture, de même que l’importance de la rétraction et sa taille. On peut aussi identifier de façon précise s’il y a une dégénérescence graisseuse du muscle.

Par ailleurs, il faut comprendre que le traitement proposé peut varier selon la gravité de la lésion ainsi que l’âge du patient. Dès fois, une rééducation est amplement suffisante pour guérir la rupture. Mais si ce traitement médical ne fonctionne pas, il faudra envisager une opération coiffe des rotateurs. Pour cette démarche, l’intervention d’un kinésithérapeute est indispensable. Il va réaliser des traitements postopératoires afin de bien préparer l’épaule. De cette façon, on limite les raideurs et on améliore aussi le fonctionnement des muscles sains. L’intervention chirurgicale est effectuée sous arthroscopie. On réinsère la coiffe sur son insertion de départ. L’opération de la coiffe des rotateurs est aussi un moyen efficace pour éviter l’apparition d’autres lésions. On parle ici de la pathologie bicipitale, conflit osseux ou lésion acromio-claviculaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *